Apprenez à reconnaître une finition couture bien faite

Les vêtements sont des pièces de coutures fondamentales.

Lorsqu’ils sont créés exclusivement pour servir l’image identitaire d’une entreprise, ils communiquent les valeurs de la marque de manière plus transparente, ce qui permet de différencier le travail de l’organisation de celui de ses concurrents.

Pour avoir de bonnes pièces, il ne suffit pas de choisir le modèle et les couleurs qui correspondent au style de la marque. Chaque détail fait la différence lorsqu’il s’agit de faire preuve d’engagement et d’excellence dans le service. Par conséquent, une finition bien faite garantit une plus grande durabilité des pièces, en plus d’augmenter le niveau de qualité de votre produit.

Chaque uniforme doit répondre à deux exigences essentielles : être fonctionnel et visuellement harmonieux. Nous considérons généralement les pièces dans leur ensemble, sans en analyser les détails. Cependant, il est essentiel de prêter attention aux finitions. Ce sont des éléments clés pour mettre en valeur n’importe quelle pièce. Votre équipe peut porter, par exemple, des vêtements au tissu noble. Mais cet investissement sera sans valeur si les coutures sont mal faites, grossières ou si l’uniforme ne dure que quelques semaines.

La finition n’est pas la même pour tous les vêtements, car elle dépend d’un certain nombre de facteurs. Des questions comme « à quelle fonction est destiné l’uniforme ? » et « combien de fois sera-t-il porté ? » servent de lignes directrices pour planifier le type de couture utilisé, principalement pour définir si la finition sera plus renforcée, interne, apparente, etc.

Nous avons séparé quelques conseils pour vous aider à identifier une bonne finition.

Découvrez-les ci-dessous.

  • L’activité du salarié intervient dans le choix du tissu et, par conséquent, dans la finition : L’environnement de travail détermine la planification de l’uniforme. Une veste, utilisée dans des situations plus sociales, nécessite une épaulette qui ne soit pas trop épaisse. En effet, le matériau de la veste doit être frais et résistant, afin que le tissu transpire lors des journées chaudes et ne provoque pas de mauvaises odeurs. L’idéal est de retourner le vêtement pour vérifier le type de tissu utilisé dans la confection, et si la finition apporte une fonctionnalité à la pièce.
  • Boutons et boutonnières : les boutons enrichissent les vêtements et mettent en valeur les tissus raffinés. Un bouton en plastique ne met pas en valeur la coupe d’un blazer. Cependant, les boutons plus élaborés imposent la qualité du tissu. Il est également utile de garder un œil sur les boutonnières, afin de garantir que les garnitures cachent toutes les lignes en suspens.
  • Coutures crêpées : Un vêtement bien fait ne présente pas de lignes apparentes ou de nœuds visibles sur le devant ou le revers. Ces liens doivent être bien cachés, réalisés avec le même fil que la couture. Les pièces telles que les blazers et les jupes ne peuvent pas avoir de lignes saillantes.
  • Variété de l’interligne : L’entoilage est un artifice utilisé pour la finition des cols, des encolures, des ceintures et des corsages. Son épaisseur varie en fonction de la structure de la pièce. Pour les révélations et les revers, les bougres plus fins donnent une meilleure finition, tandis que les bougres plus épais sont indiqués pour la finition des cols et des ceintures.

Vous avez aimé ces conseils ?

Laissez-nous un commentaire

About the Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You may also like these